TPE FEMINISME

Que nous disent les femmes artistes et intellectuelles féministes sur la place des femmes dans la société ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Annette Messager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lylia
Admin


Messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Annette Messager   Ven 16 Déc - 16:08

Annette MESSAGER fait partie de ces actrices de la scène artistique qui revendiquent leur féminité à travers leur œuvre, n'hésitant pas à mettre en scène une vision sexuée de l'univers et de ses codes de lecture. Annette MESSAGER s'amuse à en inverser parfois la logique autoritaire, s'autorisant à regarder les hommes, un peu à la manière dont Sophie CALLE s'amuse à les suivre, à la fois pour inverser l'objet de la "chasse" mais aussi pour tenter de percer un mystère, promis à l'absence de réponse : qui est l'autre au-delà de la barrière que constitue son corps, sa nature sexuée, sa solitude….Le corps vit par l'ensemble des parties qui composent son tout, mais il est difficile à cerner aussi bien mentalement que physiquement. La division de nos sens, leurs correspondances et leurs limites, c'est ce que désignent probablement les encadrements successifs, répétés de façon obsessionnelle, dans leurs limites, dans leur effet de surlignage un peu névrotique. MESSAGER entasse, accumule, collectionne, trie, classe, suspend, accroche, utilisant un vocabulaire de gestes et de réflexes plastiques qui définissent bien l'héritage post-moderne des années soixante, déjà illustré par les Nouveaux Réalistes (que l'on songe à ARMAN ou à SPOERRI et leur sens compulsif de la collecte, de la collection). Voir, depuis que la photographie existe, c'est viser et cadrer, c'est aujourd'hui beaucoup moins tenter de capter une complétude, un horizon, une ouverture sur le monde Albertienne que diviser, accumuler, segmenter, comparer, zoomer... Notre société contemporaine, celle de l'image accumulée, collectionnée, forme un formidable inventaire de choses fragmentaires, perçues dans l'absence de contexte, de manière "obscène", au sens exact du terme. Annette Messager accumule ces segments, ces découpes compulsives de collectionneuse d'images d corps qui disent le corps sans le former complètement. Façon de nous rappeler peut être le principe du désir, qui pend appui sur le manque. Freud dans ses textes des origines de la psychanalyse, puis Roland Barthes dans son ouvrage "La chambre claire" rappelle ce qui dans l'image et dans le regard que l'on porte sur elle, s'alimente à cette source, ce désir d'image qui est un désir de corps à peine voilé. La pulsion scopique (*) c'est celle de James Stewart dans Fenêtre sur cour d'Alfred HITCHCOCK, (1954) espionnant à longueur de journée, immobilisé par une jambe plâtrée dans sa position de voyeur et donc de fétichiste, de collectionneur d'images volées, fragmentaires, hors contexte, totalement privées et rendues publiques à nos yeux de spectateurs. Blow Up de Michelangelo ANTONIONI, (1966) d'un tout autre point de vue, montre l'effet de perte absolu dans cette quête de savoir et de désir de voir au-delà de ce qui peut être vu dans l'image photographique.


Mes Voeux, 1989


Après un passage à l’École des Arts Décoratifs de Paris, Annette Messager débute sa carrière artistique dans les années 1970 et se concentre sur l’étude de l’image de la femme et du corps. À cette époque, elle commence ses travaux conçus à la manière de journaux intimes à l’aide de techniques mixtes comme des photographies, des installations, des albums, de la broderie, des dessins… Elle dénonce les codifications sociales, médiatiques, idéologiques de la représentation de l’altérité sexuelle dans notre société actuelle. Dans les années 1980 elle élabore un univers fantasmagorique où cohabitent un bestiaire de monstres fabuleux et des parties de corps humains photographiés.
Mes vœux appartient à une série qui rappelle les ex-votos présents dans certaines églises où des chapelles dédiées à un saint guérisseur sont encombrées de photographies, de plaques émaillées ou de moulages en cire d'organes "miraculés". L'œuvre est composée de fragments d'anatomie humaine, photographiés en noir et blanc et en gros plan. Suspendus au bout de minces ficelles, les petits cadres noirs se recouvrent partiellement pour s' assembler en triangle. D'autres compositions de la série prennent la forme d'un cercle ou d'un cœur. Annette Messager associe ici le laid et l’incongru, l'étrange et le familier, l'inhabituel et le banal. Ces corps fragmentés rappellent diverses imageries - médicale, religieuse ou érotique - et font également référence aux cinq sens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marliatpe.forumactif.com
Lylia
Admin


Messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: Annette Messager   Ven 16 Déc - 16:10


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marliatpe.forumactif.com
 
Annette Messager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annette Schreiber dans des pubs
» ***Exclu Contact mail avec Annette Schreiber**
» Le couple Annette/Roger
» C. Jérôme
» Sharon Stone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TPE FEMINISME :: TPE ARTISTES-
Sauter vers: